Respecter notre planète sans renoncer aux yeux de biche et autres masques hydratants c’est possible ? On fait le point sur la tendance « slow cosmétique » !

La slow cosmétique : qu’est-ce que c’est ?

Inventée par Julien Kaibeck, un passionné de beauté et de nature, la slow cosmétique fait un clin d’œil assumé à la tendance de la slow food, qui prône une cuisine naturelle, éthique et saine. Comme la cuisine donc, la slow cosmétique se veut bonne pour le corps et pour l’environnement. Le concept rejette les abus de grands groupes cosmétiques qui usent et abusent de produits chimiques pour créer de nouveaux besoins chez les consommateurs.

La slow cosmétique : concepts de base

Le principe de la slow cosmétique est plutôt simple à appréhender, il repose sur une bonne connaissance de sa peau, sur le bon sens et sur l’éthique.

Il vous faudra donc savoir exactement de quoi votre peau a besoin et comment elle fonctionne. Cette connaissance peut être un peu longue à acquérir mais pas d’inquiétude, Internet sera votre meilleur allié ! La toile regorge d’articles et de posts sur le diagnostic de peau.

Par la suite, il vous faudra vérifier quels ingrédients entrent dans la fabrication des cosmétiques. Un peu d’expérience vous permettra de faire le tri entre ce qui est bon pour votre peau (et la planète !) et ce qui l’est moins. C’est le principe du bon sens : on n’utilise que ce dont on a besoin !

Enfin, il est important de faire en sorte de consommer les produits de marques qui respectent l’Homme et la Nature. Exit donc les ingrédients issus de la chimie de synthèse et de la pétrochimie et bienvenue aux produits éthiques.

La slow cosmétique : comment s’y mettre ?

Rien de plus simple ! Commencez par vous renseigner sur le net, vous y trouverez tout ce que vous avez besoin de savoir. Faites ensuite le tri dans votre salle de bains et rendez-vous en magasin pour faire le plein de bonnes choses !

Pour une beauté encore moins polluante, fabriquez vous-même vos produits de beauté ! Il existe des recettes ultra-simples pour les soins de base.