Profiter du confinement pour créer un potager sur votre balcon

En cette période de confinement, l’économie est ralentie. Quoi de plus innovant que d’en profiter pour créer un potager sur son balcon ? Si vous pensiez qu’il était indispensable d’avoir un jardin pour manger de bons petits plats tout droit venus de votre balcon, vous vous trompiez ! On vous guide pas à pas pour créer un potager sur votre balcon. 

Quoi planter dans son potager ?

Vous pouvez commencer par planter des légumes qui poussent facilement pour vous faire la main. Autrement dit, des tomates, des betteraves, du chou, des concombres, des salades, des haricots verts, des navets, etc. À noter que chaque légume a sa spécificité ! À l’approche de l’été, planter des fruits est également possible, comme les fraises. En tous cas, commencez par des aliments qui poussent assez simplement et nécessitent peu d’entretien. Certains légumes comme les aubergines, les raids ou les melons sont en revanche plus compliqués à entretenir et à faire pousser. Bien évidemment, on peut faire pousser des herbes aromatiques pour nos petits plats, comme le persil ou l’estragon !

Comment faire pousser ses fruits et légumes et les entretenir ?

Tout d’abord, votre plante a besoin de se nourrir. Lorsque vous mettez en place votre potager, veillez à constituer chaque pot de terreau et de compost à part égale. Laissez ensuite vos plantes ingérer ces nutriments, et rajoutez du compost ou de l’engrais d’origine biologique pour qu’elles continuent de pousser ! Maintenant, n’oubliez pas d’arroser vos fruits et légumes une à deux fois par jour à leur base pour éviter de rendre humides les feuilles. Vous ne devez ni les priver d’eau ni trop les arroser. Pour cela, vérifiez bien que le contenant de votre pot contient toujours de l’eau, et en profondeur. Si c’est le cas, pas la peine d’arroser à nouveau votre plante !

Quel matériel pour créer un potager sur son balcon ?

Le matériel que vous allez choisir pour votre potager va déterminer en grande partie si vos plantes vont réussir à pousser au non. Attention aux pots classiques qui ne laissent malheureusement pas toujours votre plante respirer et risquent de surchauffer leur environnement. Préférez investir dans des pots en tissus souples qui permettront à vos plantes de conserver le taux d’oxygène habituel de la terre : 80 %. Le bon côté, c’est que ces pots facilitent également l’évaporation de l’excédent d’eau ! En résumé, privilégiez donc les smart pots et bacs biopops.

Comment positionner ses plantations ?

Par rapport au soleil

Le plus simple est de positionner vos plantes face au sud. Ainsi l’abondance de soleil facilitera la pousse de vos plantes. Néanmoins, certains aliments préfèrent se développer à l’ombre et au frais. Dans ce cas-là, installez-les derrière les plantes qui ont besoin de beaucoup de soleil pour grandir, comme les tomates ! À vous d’organiser votre potager en fonction de chaque aliment.

Dans le potager

Au-delà du positionnement par rapport au soleil, on vous conseille aussi de bien espacer vos graines pour qu’elles grandissent sans désagrément. Certaines plantes grandissent d’ailleurs de manière impressionnante. Renseignez-vous bien sur chacune d’entre elles avant de délimiter leur espace.

Faut-il protéger ses plantes ?

Votre potager est bien installé, orienté face au soleil, et vos fruits et légumes sont plantés. En tant que débutant, on omet parfois de prévoir certaines choses qui sont pourtant indispensables au développement de notre potager. Par exemple, il est important de bien veiller à ce que son potager soit protégé du vent. Pour cela, n’hésitez pas à installer une haie ou des bambous pour empêcher que les mauvaises herbes et le pollen ne viennent sur vos plantes. Pour une meilleure efficacité, vous pouvez opter pour un paravent !