La vente directe est une technique de commercialisation qui a le vent en poupe depuis quelques années. Il s’agit de l’une des plus vieilles formes de vente. Elle a favorisé l’émergence de plusieurs entreprises qui génèrent aujourd’hui d’énormes profits. Mais, en quoi consiste réellement la vente en direct producteur ? Quels sont ses avantages ? Quels sont les défis de cette technique de vente ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que la vente en direct producteur ?

La vente en direct producteur désigne tout acte de vente qui se réalise entre le créateur d’un produit (le producteur) et le consommateur final sans l’intervention d’une tierce personne. Cette forme de vente fait partie de la catégorie des circuits courts de distribution. Elle est régulièrement pratiquée par diverses entreprises dans les secteurs comme :

  • Le secteur cosmétique ;
  • Le prêt-à-porter ;
  • La téléphonie ;
  • La diététique ;
  • La lingerie…

Cependant, la vente directe des produits alimentaires (beurre, fromage, lait, volaille, légumes, pâtes, fruits…) reste en tête de liste. Ce type de vente s’effectue de plus en plus sur les marchés en ligne avec une livraison à domicile via ChronoFresh. C’est le cas du marché en ligne Bonjour le Bon qui propose un circuit de vente des produits frais tracés et fermiers, directement des producteurs locaux aux consommateurs pour une alimentation saine et savoureuse.

vente directe

Quels sont les avantages de la vente directe ?

La vente directe du producteur au consommateur est une excellente solution qui vous permet d’accéder facilement aux produits locaux. Leur fraîcheur et leur qualité sont garanties. La livraison à domicile des produits peut s’effectuer dans toute la France. De même, il existe désormais des solutions qui permettent de vérifier gratuitement la traçabilité des produits via la blockchain. Vous obtenez ainsi des informations infalsifiables sur le produit, sa provenance et le producteur.

 

vente directe producteur

La crise sanitaire due à la covid-19 est aussi un catalyseur qui a récemment accéléré le développement de l’achat local. Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’importance de consommer local. Ils font désormais attention à la provenance et aux conditions de fabrication des produits. Ces précautions permettent de limiter les risques de propagation du coronavirus. C’est l’une des raisons pour lesquelles la Fédération de la Vente directe (FDV) se mobilise avec l’État pour protéger et développer davantage ce circuit de distribution.

Toutes les dispositions sont prises pour que le consommateur bénéficie d’un excellent rapport qualité/prix des produits.

Grâce à cette solution, le producteur obtient une très bonne marge bénéficiaire sur ses ventes puisqu’il est directement en contact avec les clients. Cela permet de soutenir l’économie locale. De plus, la vente en direct permet aux producteurs d’avoir l’avis des consommateurs sur leurs produits. En plus de la relation qui se noue entre les deux parties, le commerçant de proximité arrive à bien planifier sa production et à mieux gérer ses stocks.

Quels sont les enjeux de la vente en direct des producteurs ?

La filière agricole se fragilise au fil des années. La pratique de la vente directe devient alors pour certains producteurs la solution idéale pour accroître leurs recettes. En effet, le producteur local est libre de fixer son prix. Néanmoins, la structuration des marchés avec le monopole des grandes surfaces crée une disparité au niveau des prix.

Certes, les marchés en ligne ont permis de moderniser et de développer la vente en direct. Mais il faut encore relever de nombreux défis pour rendre incontournable ce type de vente.